C’est l’intention qui conte

Exploration du sous-texte

Conter, c’est choisir ce qu’on dit et ce qu’on laisse entendre. Le sous-texte, c’est tout ce qui accompagne les mots que l’on dit et qui va exprimer une intention, une humeur, une atmosphère…  C’est les couleurs de la parole. Le sous-texte, c’est le non-dit qui s’entend, c’est la ponctuation de l’oral. Le travail consistera à prendre conscience de tous les sous-textes qui viennent en permanence colorer notre parole dans le quotidien, pour savoir retrouver toutes les nuances de cette expressivité “naturelle” dans notre parole conteuse.

 

Objectifs

  • développer son expressivité et sa capacité d’évocation
  • savoir choisir avec discernement ce qu’ont dit, ce qu’on suggère et la part laissée à l’auditeur dans sa perception du récit.
  • alléger sa parole de mots et la densifier en sensations et sentiments, par tout le non-dit qui s’entendra à travers le sous-texte que vous “ferez sonner”.

Contenu

  • échauffement du visage, du corps, des mains, des regards, de la voix…
  • différents moyens de l’expressivité orale : les couleurs et inflexions de la voix, les macro et micro-attitudes du corps, la force d’évocation d’un silence ou d’un regard…
  • travail autour de l’économie de la parole : tout ce qu’on peut ne pas dire pour laisser à l’auditoire sa “pleine part de travail”
  • appréhension de l’incontournable subjectivité de la parole conteuse et de l’individualisation par chacun du récit qui s’élabore en lui — la complicité que cela produit dans la relation au public
  • mise en application dans les contes avec retours du formateur et “réajustements” individualisés
  • observation et écoute des autres pour enrichir aussi sa capacité à se percevoir de l’intérieur
  • amorce de la transposition des nouvelles acquisitions dans d’autres contes

Méthode pédagogique

  • transmission des savoirs : repères techniques et perceptifs apportés par le formateur
  • méthode participative : échanges de réflexions et retours d’expériences sur les exercices vécus
  • méthode active : les participant.e.s sont amené.e.s à pratiquer toute la journée, en expérimentant leurs différents canaux d’expression, et en percevant comment ceux-ci viennent étayer le propos pour une plus grande saveur de la parole et un enrichissement du récit.

Compétences acquises

  • clarification et affinement des capacités d’expression
  • meilleure maîtrise de sa propre parole et de ce qu’elle véhicule, au-delà des mots
  • amélioration de la cohérence du propos et densification du récit

 

Prochaines dates pour cette formation :

dimanche 15 mai 2022 10h-18h Voir →

Public concerné

Conteurs ; comédiens ; étudiants et professionnels du livre, de l'enfance et de l'éducation ; personnes ayant suivi la formation "s'approprier le conte" ou d'autres stages ARPLE (ou non) ou bien possédant une certaine pratique de l'art de conter.

Précisions complémentaires

Places limitées à 12 personnes

Modalités
Raconter
Genres
Contes
Partager