Raconter comme on respire

Les silences habités...

La respiration ouvre une porte pour reprendre contact avec soi-même comme pour faire en sorte que les sensations du conte nous habitent entièrement et circulent en nous. Elle est alors un moyen d’expression très riche, tout en nuance et en diversité.
Il s’agit de travailler l’observation discrète et sensible des respirations qui sous-tendent notre parole ainsi que d’explorer les moyens d’en faire un appui technique et sensible… pour que notre conte soit respiré et notre parole inspirée.

 

Objectifs

  • sentir comment chaque passage de l’histoire induit une respiration spécifique, rendant ce passage unique dans le vécu du narrateur et dans la réception de l’auditeur
  • développer la conscience des implicites induits par les différentes natures de respirations
  • savoir habiter les silences de l’histoire et leur rendre leur densité
  • savoir jouer de ces nuances du souffle pour que la parole raconte plus que ce qu’elle semble dire

Contenu

  • échauffement : échauffements sensoriels de la respiration, sous-tendus par différentes approches – relaxation, mouvements de Qi Gong (énergétique chinoise)… ; échauffements de la parole et de l’articulation…
  • identification par chacun.e des multiples composantes de son récit : caractères et humeurs des personnages ; climat de chaque scène ; sensations physiques de chaque action ; etc. – et perception fine des respirations qui leur correspondent

Méthode pédagogique

  • méthode transmissive : repères techniques et sensoriels proposés par le formateur
  • méthode participative : échange de réflexions et retours d’expérience sur les exercices vécus avec l’observation des autres pour enrichir sa capacité à se percevoir de l’intérieur.
  • méthode active : les participant.e.s sont amené.e.s à pratiquer toute la journée, d’abord en petits groupes, puis en grand groupe. Pour chacun.e, mise en application des explorations dans les contes avec retours du formateur et “réajustements” individualisés.

Compétences acquises

  • développement d’une plus grande clarté dans la structure des histoires et dans leur narration
  • capacité à faire sentir davantage de nuances subtiles dans les implicites du récit
  • développement d’une plus grande crédibilité de la parole conteuse par son ancrage dans les ressentis du corps

 

Prochaines dates pour cette formation :

dimanche 24 janvier 2021 10h-18h Voir →

Public concerné

Conteurs ; comédiens ; étudiants et professionnels du livre, de l'enfance, de l'éducation et de l'animation ; orthophonistes ; parents ; personnes intéressées par le récit et l'enfant ayant suivi la formation "s'approprier le conte" ou d'autres stages ARPLE (ou non) ou bien possédant une certaine pratique de l'art de conter.

Précisions complémentaires

Places limitées : 12 personnes

Modalités
Raconter
Genres
Contes
Partager

  SOUTENEZ L’ARPLE  

pour favoriser la rencontre entre l’enfant et le livre,
pour soutenir nos activités de formation et d’analyse.
EN SAVOIR PLUS