Raconter comme on respire

Ou les silences habités...

La respiration ouvre une porte pour reprendre contact avec soi-même et faire en sorte que les sensations du conte nous habitent entièrement. Elle est alors un moyen d’expression très riche, tout en nuance et en diversité.
Nous travaillerons l’observation discrète et sensible des respirations qui sous-tendent notre parole et explorerons les moyens d’en faire un appui technique et sensible… pour que notre conte soit respiré et notre parole inspirée.

Public concerné

Personnes ayant suivi l'atelier "s'approprier le conte" ou d'autres stages ARPLE (ou non) ou bien possédant une certaine pratique de l'art de conter.

Précisions complémentaires

Places limitées : 12 personnes

Modalités
Raconter
Genres
Contes
Partager